Accueil

GABiR : l'agriculture circulaire en marche à la Réunion

Le projet GABiR (Gestion Agricole des Biomasses à la Réunion) a été lancé jeudi 9 mars à la Chambre d'Agriculture de Saint-Denis. Une cinquantaine de personnes, représentants du monde agricole, de l'enseignement, de la recherche, du secteur privé ou des administrations territoriales, ont assisté à cet événement. Le projet vise à favoriser la gestion circulaire et durable des biomasses valorisables en agriculture, afin améliorer l’autonomie des exploitations et plus globalement du secteur agricole à la Réunion. Il est financé par le Ministère de l'agriculture, via le Casdar.

"GABiR est essentiel pour asseoir une agriculture durable à la Réunion", a rappelé Jean-Bernard Gonthier, président de la Chambre d'Agriculture, en ouverture de la réunion de lancement du projet le 9 mars. Financé par le Casdar pour une durée de 3 ans, ce projet coordonné par le Cirad, s’appuie sur un partenariat multiple (filières agricoles, encadrement technique, enseignement agricole, collectivités locales, services de l’état, entreprises privés, instituts de recherches). L'approche inter-filière, en faveur de la gestion circulaire des biomasses, a été saluée par Patrick Hoareau, directeur de la FRCA.

GABiR vise à analyser et comprendre les transferts de biomasses issues de trois secteurs  (agricoles, urbains et agroindustriels) et valorisées ou potentiellement valorisables dans le secteur agricole local sous forme de fertilisation organique pour les cultures ou d’alimentation et de litière pour les troupeaux.

  • Développer des outils de mobilisation collective et de prospective via la co-construction à l’échelle de l’île de modèle(s) de simulation des transferts de biomasses entre les différents acteurs du territoire (consommateurs, producteurs et transformateurs) et de leurs impacts économiques et environnementaux.
  • Faire émerger à l’échelle de la Réunion des solutions pour une valorisation agricole innovante des biomasses issues basées sur les principes d’une gestion circulaire et durable aux niveaux économique et environnemental.
  • Faciliter le transfert de ces solutions à l’ensemble des parties prenantes du milieu agricole réunionnais, depuis les agriculteurs jusqu’aux décideurs.

"Les partenaires ont été impliqués dès la construction du projet, et les différents porteurs d'enjeux seront associés aux activités", a précisé Mathieu Vigne, chercheur au Cirad et chef du projet GABiR. Les discussions avec les participants ont confirmé la nécessité d'impliquer plus particulièrement les agriculteurs dans le processus afin d'assurer un transfert optimal des connaissances produites durant le projet.

GABiR est un projet financé par le Casdar et labellisé par le pôle Qualitropic.

Publiée : 20/03/2017

Cookies de suivi acceptés