Accueil

Biodiversité et santé végétale (BSV)

Le dispositif "Biodiversité et santé végétale (BSV)" vise à conserver et valoriser la biodiversité des écosystèmes terrestres insulaires en développant une agriculture durable adaptée aux changements globaux.

Les pertes de récoltes et de denrées stockées sont causées, pour près d'un tiers, par des organismes nuisibles aux végétaux (insectes ravageurs, phytopathogènes, mauvaises herbes). Les bégomovirus ou encore les phytobactéries par exemple, comme Ralstonia solanacearum, peuvent détruire la quasi-totalité d'une production maraîchère.

A la Réunion, près de 2 000 couples plantes/organismes nuisibles sont estimés. La prévention et la gestion de ces organismes sont des enjeux majeurs pour l’agriculture de l'île et la préservation de son environnement, classé parmi les 34 "points chauds" de la biodiversité mondiale.

Au sein du dispositif Biodiversité et santé végétale (BSV), les chercheurs étudient les phytopathogènes et les ravageurs des principales cultures de la Réunion et de Mayotte, pour mettre au point des méthodes de diagnostic et des stratégies de gestion de ces organismes nuisibles. Par l'analyse de la diversité génétique des agents pathogènes et de leurs vecteurs, des plantes et de leur capacité de résistance, de leurs interactions, des stratégies de prévention et de contrôle sont élaborées. Ces stratégies sont partagées et élaborées avec les autres îles du sud-ouest de l'océan Indien pour plus d'efficacité et d'impact sur le territoire.

Cookies de suivi acceptés