Accueil

Rencontres outre-mer AgroEcoDom à La Réunion-Mayotte

Environ 150 personnes du monde agricole ultra-marin ont participé aux deuxièmes rencontres AgroEcoDom à La Réunion-Mayotte du 21 novembre au 1er décembre 2017. Ce projet est coordonné par le Cirad et financé par le Réseau Rural National et l’Europe. Il vise à accélérer l’innovation agro-écologique en outre-mer, en renforçant les liens inter-DOM par l’intermédiaire des Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole (RITA).

Après le succès rencontré lors des premières rencontres AgroEcoDom organisées en Martinique en décembre 2016, ce sont cette fois-ci les territoires de Mayotte et de La Réunion qui ont accueilli leurs homologues des Antilles, de Guyane et de France métropolitaine, du 21 novembre au 1er décembre 2017.

Deux semaines pour échanger sur 9 thématiques

Deux semaines pour échanger, partager et construire autour de 9 thématiques agronomiques d’intérêt commun pour l’outre-mer : utilisation des plantes de service dans des systèmes multi-espèces, production de matériel végétal de qualité, gestion de la fertilité des sols, biosécurité dans les élevages, fourrages pour l’alimentation des bovins, gestion intégrée des bioagresseurs des cultures, apiculture, petite agriculture familiale et agroforesterie.

« Des réflexions ont aussi été conduites sur les outils et leviers du transfert, les interactions entre les RITA et le plan Ecophyto, quelques thématiques émergentes - les indicateurs de l’activité biologique des sols, la mécanisation, le numérique au service de l’agriculture etc., mais aussi sur les liens ruralité-agriculture, notamment avec l’intervention des Réseaux Ruraux Régionaux », précise Jean-Marc Thevenin du Cirad, coordinateur du projet AgroEcoDom et co-animateur inter-dom des Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole (RITA).

Deux semaines aussi, pour les participants, pour partir à la découverte de territoires et d’agricultures différents. Et cela tant d’un point de vue agro-pédo-environnemental, culturel et sociétal qu’en termes de structuration des filières, de défis rencontrés ou de types d’exploitations agricoles.

Riches illustrations sur les terrains agricoles de La Réunion-Mayotte

Parmi les illustrations rencontrées sur le terrain : utilisation de filets anti-insectes sur cultures de tomates et de courgettes et production d’auxiliaires de cultures, valorisation des fourrages locaux et mesure de la pousse de l’herbe pour mieux valoriser les prairies, gestion traditionnelle des petites exploitations en agriculture familiale et systèmes agroforestiers et formes plus intensives de production maraichère, lutte contre le varroa, parasite de l'abeille, mais aussi gestion des matières fertilisantes.

Travailler ensemble pour le développement agricole de nos territoires ultra-marins

« Ces rencontres ont permis de porter des regards croisés et de partager des expériences sur des problématiques communes ouvrant ainsi de nouvelles perspectives. L’objectif est désormais de profiter de cette formidable synergie pour que chacun puisse recueillir les bénéfices de ces avancées concrètes, indique Jean-Marc Thevenin. Sachons donc saisir la chance qui nous est offerte de travailler ensemble pour le développement agricole de nos territoires. Et mettons en avant, au sein du paysage agricole français et européen, les résultats acquis par les RITA dans les territoires ultra-marins français. »

AgroEcoDom contribue au projet agro-écologique pour la France initié par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Les fortes contraintes qui pèsent sur l’agriculture en milieu tropical insulaire font des Dom des territoires particulièrement actifs dans le développement des pratiques agro-écologiques.

Plus d’informations sur http://coatis.rita-dom.fr avec, prochainement, des reportages vidéos sur les thématiques couvertes par ces deuxièmes rencontres.

Quelques vidéos tournées lors des rencontres AgroEcoDom en Martinique en 2016 : 
 > Fertilité des sols : utilisation du lombricompost  
 > Fourrage : renforcer l'autonomie alimentaire des élevages bovins
 > Des plantes pour des services écosystémiques multiples

Publiée : 21/12/2017

Cookies de suivi acceptés