Accueil

Une nouvelle feuille de route pour la formation-action en épidémiosurveillance dans l’océan Indien

Dix experts de la surveillance des maladies animales dans l’océan Indien se sont retrouvés à la Réunion du 29 mai au 2 juin pour faire un état des lieux et planifier les activités de formation-action en épidémiosurveillance dans la zone. Cet atelier avait pour objectif de lister et de prioriser les activités à mener en animation et en formation pour la partie « surveillance animale » du réseau régional SEGA ONE HEALTH.

Si les nombreux échanges ont d’abord permis de cartographier l’état des réseaux de veille sanitaire animale dans l’océan Indien, c’est surtout l’établissement de feuilles de routes précises qui est ressorti de ces échanges. De la formation sur des maladies telles que la fièvre de la Vallée du Rift et la peste des petits ruminants (reconnaissance, diagnostic et contrôle), à la révision des méthodes de gestion des bases de données épidémiologiques, en passant par la mise en place d’exercices de simulation de crises sanitaires, de nombreux points clés d’évolution ont été identifiés. Ils ont été inscrits dans des plans d’actions spécifiques à chaque pays participant. 

Cet atelier a aussi été l’occasion d’identifier les grandes thématiques de formation ONE HEALTH, d’un commun accord entre les principaux acteurs de « L’initiative Une seule santé de l’océan Indien ». Parmi les plus importantes, on retrouve le monitoring des systèmes de surveillance, la gestion et l’analyses des données sanitaires, la cartographie, la surveillance basée sur le risque et la surveillance entomologique.

L'atelier était organisé par les membres du projet TROI, sous l’égide du dispositif de recherche et d’enseignement en partenariat (dP) ONE HEALTH – OI et du réseau de surveillance SEGA ONE HEALTH, réseaux fondateurs de « L’initiative Une seule santé de l’océan Indien ». Il était animé et encadré par Eric Cardinale, vétérinaire épidémiologiste et coordinateur du dP ONE HEALTH – OI, Harena Rasamoelina, vétérinaire épidémiologiste au sein de l’Unité de Veille Sanitaire de la Commission de l’Océan Indien et co-coordinateur du réseau SEGA ONE HEALTH, et Cécile Squarzoni, épidémiologiste et ingénieur réseau Cirad.

Publiée : 03/07/2017

Cookies de suivi acceptés